Retrouve la vidéo complète sur le sujet ici : https://youtu.be/zwRkLURBE28 

Salut l’Investisseur Malin !

Aujourd’hui nous allons te parler de la méthode qui va te permettre de trouver le bien idéal pour la colocation !

C’est une question qui revient souvent : Comment trouver ce fameux bien qui va être adapté à la colocation ?

Tu vas voir qu’il y a des localisations bien meilleures que d’autres pour que ça fonctionne, que la colocation cartonne !

Pour te donner quelques exemples de personnes qui sont passées à l’action et qui ont eu des résultats, il y a Simon & Manu ou encore Vincent. Tu peux d’ailleurs retrouver sur notre chaîne YouTube la vidéo que l’on a faite avec Vincent et sa colocation qui cartonne !

Donc dans la technique que l’on va te présenter aujourd’hui, tu vas vite te rendre compte qu’il y a des facteurs clés de succès qui ressortent. Ces facteurs il va falloir que tu les maîtrisent si tu veux investir dans la colocation.

Pour te donner des chiffres concrets, Vincent dépasse les 10% de rendement sur sa colocation et pareil pour Simon & Manu. Ils arrivent à chaque fois à dépasser cette petite barre symbolique des 10%. Parce que c’est environ à cette barre là qu’on peut vraiment commencer à faire cash flow et ça commence à être très rentable.

On voit qu’avec la colocation c’est assez simple de dépasser ce seuil et de faire des investissements très rentables.

C’est une niche que tu dois apprendre à maitriser comme Vincent ou Simon & Manu. Ils ont compris que le prix de l’immobilier augmentait et que fatalement par rapport à il y a 20, 30 ou 50 ans, on est pas du tout sur les mêmes ratios.

Et ce n’est pas parce que les prix augmentent qu’il faut arrêter d’investir. C’est ce que nous essayons de faire avec Simon, Manu et Vincent, c’est-à-dire de contrecarrer l’augmentation du prix de l’immobilier.

Donc naturellement la stratégie de colocation s’est imposée d’elle-même et c’est pour cela que l’on s’y est intéressée. Sur un bien, tu vas avoir un salon, une cuisine, plusieurs chambres donc plusieurs locataires et forcément tu vas augmenter ton rendement. Car tu vas mutualiser vraiment l’espace commun que tu vas acheter une fois et que tu vas « louer » plusieurs fois en fonction de nombres de locataires que tu vas avoir. C’est pour ça que la colocation a le vent en poupe et est super rentable.

Et d’un autre côté, les locataires, il faut penser à eux et ils sont super contents puisqu’avec un budget maitrisé, ils peuvent se payer un espace commun que tout seul ils ne pourraient pas se payer.

Donc finalement, c’est gagnant-gagnant. La colocation est un nouveau marché et si l’on compare au marché d’avant, ils avaient de super rendements mais les taux d’intérêts étaient très hauts.

Alors qu’aujourd’hui les rendements ne sont pas très bons si tu ne vas pas dans des niches. Donc te lancer dans la colocation va te permettre d’avoir des rendements très intéressants et tu peux profiter des taux d’intérêts bien plus bas que nos parents, il y a 30 ans.

Par conséquent, le différentiel entre les taux d’intérêts et là où tu places n’a jamais été aussi gros ! C’est une époque « rêvée » pour investir dans l’immobilier et dans des niches rentables.

C’est une opportunité que tu ne peux pas louper ! C’est réellement du jamais vu ! Il faut vraiment que tu fonces dessus !

Comment trouver un bien adapté à la colocation ?

On espère que tu as compris l’intérêt d’investir dans une colocation parce que les rendements sont clairement supérieurs et donc tu peux devenir rentable et avoir du cash flow rapidement.

Évidemment pour ça il faut une stratégie et connaître des points importants pour une colocation qui cartonne : les chambres.

Les chambres en colocation

Dans la colocation, l’idéal est de proposer un minimum de trois chambres. Parce qu’en dessous de 3, tu n’arriveras pas à atteindre le seuil critique de rentabilité.

Et au-dessus de 5 ou 6 chambres, le nombre devient important et parfois ingérable. Il y aura beaucoup de locataires, qui feront probablement beaucoup la fête et tu risques donc pas mal de dégradations, pas mal de turn-over aussi. Attention, ce n’est pas toujours le cas, on a une colocation de 7 chambres et ça se passe très bien.

Mais c’est un risque que l’on a choisi de prendre et il faut être conscient des répercussions que ça peut avoir derrière.

Tu as aussi une solution d’acheter un immeuble complet et tu fais deux colocations de 4. Mais c’est encore une autre stratégie.

Il faut que tu penses à la gestion. Donc jusque 5 chambres pour une colocation c’est plutôt un bon rendement, ça se gère assez facilement.

Il existe des investisseurs qui proposent des colocations à 9 chambres, et là nous trouvons que c’est un peu compliqué à gérer. S’entendre à 5 c’est plus facile que de s’entendre à 9. Il y a des rythmes de vie différents, des personnalités différentes.

Tu dois garder en tête que 9 personnalités à gérer, ça peut créer des tensions. Ça peut aussi créer des ravages concernant les lieux lors de fêtes par exemple. Si chacun invite 10 copains, ça fait 90 personnes dans l’appartement. Et si chacun fait une fête, un soir différent de la semaine, il n’y a même pas assez de jours dans la semaine pour que tout le monde puisse en faire une. Ce sont des jeunes qui vivent généralement en colocation, donc tu dois penser à ça.

Mais encore une fois, si tu as des bonnes stratégies, les bons partenaires, les bons colocataires ça peut très bien se passer.

Entre 3 et 5, c’est assez et ça te permet de pouvoir acheter des plus grandes surfaces, donc avec un prix plus bas et que tu vas pouvoir utiliser en fractionnant en plusieurs chambres.

La salle de bain en colocation

 

 

Il faut absolument que tu sois cohérent avec la colocation que tu vas mettre en place. Ne propose pas une salle de bain lorsque dans ta colocation tu as 6 chambres. Ça va être un bazar monstre. Ça peut créer vraiment de grosses tensions donc du turn-over.

Imagine-toi le matin tu dois faire la queue derrière 5 personnes qui attendent déjà de se laver, que tout le monde commence à 9h et que tu dois te doucher rapidement pour être certain d’avoir de l’eau chaude. Impossible.

L’eau chaude c’est un problème que l’on a rencontré dans une de nos colocations. Donc on avait assez de salle de bain pour toutes les chambres mais on n’avait pas assez de balle d’eau chaude. Donc forcément ils se « battaient » pour être le premier sous la douche le matin et avoir de l’eau chaude et ça a créé des tensions.

Donc prévoit assez d’eau chaude pour tout le monde, pour que tout le monde puisse prendre sa douche dans de bonnes conditions.

 

Le turn-over en colocation

C’est l’un des facteurs qui va vraiment te dire si tu as une colocation qui cartonne, c’est le turnover.

Concrètement si tu fais les choses bien, plus les colocataires vont être satisfaits et donc rester et tu auras très peu de turn-over. Et même si tu as du turn-over, en 3 jours la place sera déjà reprise.

Concernant les colocations qui sont moyennes, et qui ne respectent pas toutes ces petites astuces pour vraiment cartonner, elles recevront des courriers de départ fréquemment et auront du mal à retrouver quelqu’un derrière.

Pour te donner une idée, si tu fais une colocation, le turn-over « classique » est souvent entre 1 et 3 ans, le temps de faire les études.

Alors que si tu as une colocation qui ne cartonne pas trop, le turn-over est plutôt d’environ 9 mois puis ils donneront leur préavis pour les vacances d’été.

L’astuce aussi qui te fait dire que tu as une colocation qui cartonne, c’est lorsque l’un des colocataires paie un mois dans le vide alors qu’il est en vacances, pour être certain de retrouver le bien à la rentrée scolaire.

Tu dois vraiment proposer une offre de valeur à tes futurs locataires. Dans certaines régions, il y a un grand nombre de colocations insalubres et les locataires ne restent pas car il n’y a vraiment pas de valeur.

S’ils tombent sur une colocation géniale, tu verras qu’ils feront tout pour rester le plus longtemps possible.

Donc donne de quoi pour que tes locataires soient contents. C’est comme dans tous les business, si tu donnes de la valeur tu vas forcément recevoir en retour.

Si tu veux te lancer dans la colocation, n’oublie pas les facteurs clés de succès que l’on vient de te présenter : une colocation de 3 à 5 chambres, des salles de bain suffisamment importantes pour ton nombre de chambre, assez d’eau chaude, une bonne localisation et proposer de la valeur pour éviter le turn-over.

Les locataires ont besoin d’autonomie dans leur chambre et de la convivialité dans l’espace commun. 

Alors si tu veux investir dans une colocation qui cartonne et si tu veux aller plus loin, nous te proposons un atelier qui va te donner toutes les astuces de financement, d’aménagement, de meubles : l’heure de formation offerte est à découvrir ici.

A très vite pour de nouveaux concepts rentables ! 😉

SACHA et SEB – Les amoureux malins