Salut l’Investisseur Malin !

C’est une question qui se pose lorsque l’on souhaite investir dans une colocation.

Si l’on prend une réflexion logique, dans une colocation il y a plusieurs locataires. Lequel va devoir payer la taxe d’habitation ?

Est-ce un tirage au sort ? Le premier arrivé ? Celui qui gagne le moins ? Le plus jeune ? Faut-il sélectionner un locataire référant et ensuite il doit se débrouiller avec les autres pour leurs parts ?

Ou encore, est-ce que le propriétaire qui doit avancer la taxe et se faire rembourser après ?

Il existe différentes méthodes pour cette question de taxe d’habitation, c’est à toi de voir celle qui va te correspondre le mieux et qui va être la plus adaptée à ta situation.

Qui paye la taxe d’habitation ?

Ce sont les personnes qui habitent un bien immobilier. C’est important d’insister sur le mot ‘habite’.

C’est-à-dire que si tu es propriétaire d’un bien que tu loues et que tu n’y habites jamais, tu ne dois pas payer la taxe d’habitation.

C’est bien de le rappeler parce qu’on sait que parfois il peut y avoir quelques confusions.

Autre petit point, lorsque tu reçois de la part des impôts un montant de la taxe d’habitation à devoir alors que tu es en travaux et que tu n’as pas encore de locataires dedans, tu peux envoyer une lettre en expliquant ta situation.

Ce sont la ou les personnes qui habitent dans le logement au 1er Janvier qui sont redevables. Donc en étant propriétaires investisseurs, tu n’habites pas le bien donc tu ne dois pas payer de taxe d’habitation pour ce bien de colocation.

C’est le code des impôts qui décrit tout simplement cette taxe.

Donc tes locataires présents au 1er Janvier dans ton investissement devront payer cette taxe et non pas le propriétaire de la colocation.

Méthode #1

Le propriétaire paye la taxe d’habitation et ensuite il va à la « chasse » des locataires pour se faire payer. Mais ça peut être aussi un risque puisque les locataires peuvent s’en aller, etc.

Du coup c’est le risque que tes locataires ne soient pas assidus, que tu ne revois jamais ton argent et que les locataires restants doivent payer la part des autres manquants.

C’est une méthode que l’on ne pratique pas mais qui peut être adaptée si tu connais assez bien tes locataires et que tu peux avoir confiance.

Méthode #2

La méthode du locataire référant est un autre style de système. Dans ce cas il faut désigner ou que quelqu’un se désigne pour payer pour tout le monde. Ce qu’on ne fait pas dans nos colocations parce qu’elles sont grosses et que c’est trop compliqué à mettre en place.

Et on ne va pas se mentir, c’est très rare que quelqu’un prenne la décision de devenir le référant de la colocation pour payer la taxe d’habitation. Parce qu’après il va devoir aller chercher son dû à droite et à gauche et il ne va pas perdre son temps pour ça.

Surtout que ça peut vite le dégouter et tu peux risquer qu’il quitte la colocation et qu’il ne te fasse absolument pas une bonne pub.

C’est clairement une source à ennuis pour tout le monde. Clairement, est-ce que tu serais prêt à devenir colocataire référant quand tu ne connais personne dans ta colocation ? Je ne pense pas, donc pourquoi l’un d’entre tes locataires le voudrait… ?

Notre méthode

C’est une méthode très simple et efficace : on communique avec les impôts.

Pour le coup, on trouve que les impôts sont très bien organisés.

Ça peut paraître bizarre comme ça, mais sur le site des impôts il y a un espace personnel sur lequel tu peux envoyer un message à ton conseiller ou à un administrateur qui travaille aux impôts.

Le but de ce contact est de donner les coordonnées du bien et des personnes habitant dans ta colocation au 1er Janvier pour que les impôts puissent recréer des taxes d’habitation pour chacun.

Donc finalement ce sont les impôts qui vont se débrouiller avec chacun des colocataires et tu n’auras rien à gérer.

On a préféré cette méthode parce qu’on a besoin de rien avancer. Si tu dois avancer le montant de la taxe d’habitation, après il va falloir que tu cours à droite et à gauche pour aller la récupérer.

Autant te dire que ça va te prendre énormément de temps pour rien surtout si tu ne récupères rien. Et le temps c’est de l’argent !

Surtout en immobilier et surtout si tu es un investisseur malin. Il vaut mieux passer ton temps à faire une nouvelle opération immobilière dans une nouvelle colocation qui va te rapporter beaucoup plus plutôt que de passer ton temps à courir après une taxe d’habitation.

Ça va te polluer l’esprit des problèmes comme ça.

Donc n’oublie pas toujours de chercher des moyens et systèmes très simples à mettre en place et efficace. Ça va te faire gagner énormément de temps et d’argent.

On espère que tu as pu apprendre de nouvelles choses à mettre en place avec ta colocation.

La taxe d’habitation ne doit pas être une contrainte pour toi ! Mets en place une méthode rapide, simple et efficace pour éviter de devoir courir après l’argent.

Toi aussi, atteins tes objectifs et investis dans les colocations qui cartonnent grâce à notre formation offerte !

Atrès vite pour de nouveaux concepts rentables ! 😉

Sacha & Sébastien